Retour aux articles
Accueil/Articles/CVthèque/Recrutement : matching l’utilisation de l’intelligence artificielle

Recrutement : matching l’utilisation de l’intelligence artificielle

03/01/2022

Face à l’explosion du nombre de candidatures par annonce publiée et la facilité à postuler via les sites de recrutement en ligne. Les entreprises s’appuient davantage sur l’automatisation pour accroître l’efficience de leurs services RH et réduire les coûts par recrutement. C’est pourquoi, les technologies d’intelligence artificielle sont en plein essor notamment dans le domaine des ressources humaines et du recrutement.

Sommaire :

L’intelligence artificielle (IA) au service du recrutement

L’intelligence artificielle améliore et automatise certaines étapes de recrutement afin que le travail des recruteurs soit simplifié. Les algorithmes permettent donc d’affiner les critères de recherche de façon plus précise.

L’automatisation du recrutement passe principalement par l’intégration d’un logiciel de recrutement ATS (Applicant Tracking System). Devenu l’outil RH indispensable pour gérer les flux de candidatures à chaque étape du processus de recrutement : sourcing, multidiffusion d’annonces, CVthèque, pré-qualification des profils, entretiens d’embauche, …

D’après une étude réalisée par HelloWork en 2019, 46% des recruteurs ont recours à un logiciel ATS pour la gestion des candidatures, en France. Ce constat montre l’intérêt grandissant des recruteurs pour les nouvelles technologies qui les intègrent dans leurs méthodes de recrutement au quotidien.

Matching : l’outil de recrutement basé sur l’IA

Dans le cadre d’un recrutement, les technologies d’intelligence artificielle sont utilisées via l’outil de matching. Celui-ci permet de comparer les informations d’une offre d’emploi avec les profils disponibles dans la CVthèque. À partir d’une description de fiche de poste ou d’un CV, le matching génère une recherche automatique en fonction des critères de sélection et/ou des mots-clés.

Cette technologie exploite le vivier de talents en proposant une liste restreinte de candidats potentiels par rapport à une requête. Par ce biais, les volumes de candidatures à traiter sont réduits ce qui leur permet de gagner un temps précieux dans le processus de recrutement.

Effets positifs sur le processus de recrutement

Gestion des nouvelles candidatures

Lors de la diffusion d’une annonce, le volume de CV reçus s’avère parfois conséquent à gérer pour les recruteurs. Devant l’analyse des CV à réaliser, tous à des formats et des structures différentes, le matching est alors un moyen de faciliter la gestion des nouvelles candidatures en s’appuyant sur les mots-clés ou expressions référentes pour le poste à pouvoir. Ainsi, les recruteurs passent davantage de temps avec les personnes pouvant être en adéquation avec le besoin de recrutement de l’entreprise.

Gestion de la CVthèque

Par ailleurs, analyser le vivier de candidats est une tâche fastidieuse. D’après l’étude APEC publiée en 2020, 80 % du temps de travail d’un recruteur serait consacré au sourcing tandis que seuls 10 % le seraient aux entretiens et encore 10 % aux tâches administratives.

Grâce à l’utilisation du matching, il est possible de faire ressortir instantanément les profils les plus pertinents, selon les données collectées dans la CVthèque (compétences techniques, années d’expérience, diplômes, …) pour étudier plus en détail les éléments du CV.

Avantages du matching

Le matching, algorithme intelligent, est donc une technologie très utile qui offre des avantages pour les recruteurs au quotidien :

  • Sélection de profils de candidats proposée en un clic en fonction de l’offre d’emploi
  • Gain de temps avec un volume de recherche limité à exploiter
  • Affichage des profils les plus pertinents
  • Visualisation des critères qui matchent avec l’offre
  • Possibilité de prendre contact directement avec les candidats intéressants

Complémentarité du recours à l’IA et des compétences humaines

Pour les entreprises, le matching constitue une nouvelle pratique prometteuse. Etant donné qu’un mauvais recrutement coûte cher en termes de budget et de temps investi. L’intelligence artificielle est un moyen d’aide supplémentaire pour trouver le bon profil.

Même si le matching facilite la gestion du sourcing dans le vivier de talents, il ne permet pas à chaque fois de trouver le meilleur profil pour un poste donné. En effet, si le candidat « parfait » ne remonte pas dans une shortlist de l’algorithme de matching, cela peut être dû à une information manquante ou mal renseignée dans le CV. Par conséquence, le profil du candidat ne ressortira pas dans la présélection. Il est donc nécessaire de combiner le matching avec un double filtre « humain » pour vérifier les données. Le matching est un outil d’aide à la pré-qualification des candidats.

Cependant, il ne remplace pas le travail des recruteurs qui restent les garants de la qualité des recrutements et leurs compétences restent primordiales pour porter une attention particulière sur les soft skills que l’IA n’est pas capable d’appréhender.